Traitement et restauration de pièces archéologiques

Traitement et restauration de pièces archéologiques

Pour stopper les phénomènes de corrosion ou pour supprimer les produits de corrosion des pièces archéologiques, il est possible de les traiter par voie électrochimique (polarisation cathodique).

  • La pièce métallique est placée dans un bain électrolytique adapté à l’alliage traité et est reliée à la borne négative d’un générateur de courant continu.
  • La borne positive est reliée à une anode constituée par un fil en titane platiné.
restauration_pieces_archeologiques

Deux actions sont possibles pour traiter et restaurer une pièce archéologique :

  • Une polarisation avec un potentiel situé en dessous du palier de dégagement d’hydrogène pour une stabilisation de la corrosion et/ou pour déchlorurer la pièce (traitement des pièces issues de fouilles archéologiques sous-marines).
  • Un abaissement plus important du potentiel afin d’atteindre un dégagement d’hydrogène au niveau de la pièce (bullage) pour un décapage de la pièce.
restauration_pieces_anciennes

Courbe des phénomènes électrochimiques utilisés pour restaurer des pièces

Il est parfois nécessaire de radiographier l’objet avant traitement afin de vérifier l’état de ce dernier.

radiographie_epingle

Radiographie d’une épingle en bronze

Les différents phénomènes physico-chimiques mis en jeu sont répertoriés dans le tableau ci-dessous :

restauration_objets_archeologiques
restauration_objets_anciens

Epingle en bronze avant et après traitement par voie électrolytique