Courants vagabonds

Courants vagabonds continus

Un courant continu utilisant le sol comme conducteur risque de provoquer des phénomènes d’influence ou des interactions pouvant conduire à une dégradation par électrolyse des structures enterrées voisines telles que : canalisations ou cuves métalliques, câbles enterrés, armatures métalliques de construction… Les sources d’émission de ces courants, appelés courants vagabonds, sont en général des installations industrielles : de traction électrique (tramway, motrices), de protection cathodique de canalisations, de soudures à l’arc, etc.

corrosion_structures_metall

Corrosion des structures métalliques sous l’effet de courants vagabonds

Si une ligne de tramway se trouve à proximité de cuves hydrocarbures d’une station service, on peut écarter tout danger en raccordant électriquement les conduites au pôle négatif de la génératrice créant le désordre ou tout autre structure reliée à celle-ci, c’est-à-dire, dans le cas d’une voie ferrée au rail lui-même. Les courants vagabonds qui circulent alors dans le réseau sont directement restitués à la génératrice par le câble de liaison, et ne passent plus par le sol.
Ce type de liaison électrique constitue le « drainage de courant ».

Drainage de courant :

drainage_courant

drainage de courant

armoire_drainage_courants_v

Armoire de drainage de courants vagabonds

Les courants alternatifs induits

Les canalisations peuvent être soumises à un courant alternatif créé par le champ magnétique induit par la circulation de courant dans les lignes Haute Tension. La figure suivante nous donne la représentation de cette création de courant alternatif dans les canalisations. Ce courant alternatif entraîne une circulation d’électrons, il y a corrosion possible du métal.

courants_alternatifs_induit

courants alternatifs induits